Définition de masculinisme


 

Définition :

Le masculinisme consiste à s'intéresser à l’égalité des sexes en ayant une sensibilité particulière pour la condition masculine. C'est le pendant masculin du féminisme, même si les formes d'expressions, les revendications ou les approches théoriques différent.

Si l'on devait suivre la méthodologie post-marxiste irriguant la pensée néo-féministe, il serait alors assez aisé de démontrer que chaque sexe subit, au profit de l’autre sexe, une forme d’oppression de nature systémique qui lui est propre et que aucun sexe n’a le monopole de l’oppression, même si cette oppression ne prend pas les mêmes formes (ou ne revêt pas la même intensité) selon que l’on est un homme ou une femme.

Le caractère systémique de l'oppression subie par le sexe masculin ayant d'ailleurs été théorisé dès le début des années 90, sous le terme de "l'homme jetable" ou "sacrifiable" (male disposability). Ce concept met en lumière que le rôle de protecteur et de pourvoyeur qu’ont assumé les hommes au cours de l’histoire a souvent eu comme corollaire l’exposition à la pénibilité et au risque.

Aussi, pour des générations d’hommes, ce que l’on nomme aujourd’hui, de façon décontextualisée, la domination masculine, ou encore le patriarcat c’est concrétisé par une vie de labeur (souvent pour juste survivre), dans des conditions difficiles et pour ceux qui ont vécu les nombreuses périodes de guerres : la mort ou les infirmités.

Le masculinisme s'intérresse donc notamment à la condition masculine en dehors du prisme unique de la "domination masculine" proposé par le mouvement néo-féministe pour mettre en évidence la place que les hommes occupent exactement dans la société.