Les voitures autonomes vont-elles être programmées pour tuer les hommes ?

Un accident mortel est inévitable. La voiture autonome doit faire un choix entre tuer un homme ou une femme. Comment doit-elle être programmée ?

Entre 2016 et 2018, des chercheurs du MIT ont étudié plus de 39 millions de réponses fournies par des internautes du monde entier à partir d'un test en ligne.

Les résultats de cette étude étaient particulièrement attendus pour savoir s'ils allaient confirmer les études précédentes démontrant que non seulement que pour l'espèce humaine le sexe masculin est le sexe sacrifiable, mais également que les femmes sont beaucoup plus enclines à sacrifier des hommes que les hommes ne sont prêt à sacrifier des femmes.

Sans surprises, de manière générale, quelque soit le pays, les hommes et femmes font le choix de plus facilement sacrifier un homme qu'une femme et cette tendance est plus marquée chez les femmes.

La france classée n°2 mondial lorsqu'il s'agit d'épargner les femmes


Mais la véritable surprise vient du fait que la France se classe au second rang mondial parmi 233 pays lorsqu'il s'agit de protéger les femmes. Les chercheurs de cette étude sont particulièrement surpris de ce résultats (voir article Les Échos - voir vidéo ci-dessous)   dans la mesure où la France est le seul pays occidental où cette préférence de genre est aussi marquée.

Le premier réflexe est de penser que les résultats s'expliquent par le fait que la France est fortement soumise à l'influence de l'idéologie féministe. Il est vrai que le bourrage de crâne y est particulièrement intensif et que les jeunes générations ont été conditionnés dès le primaire à être féministes.

Sans pour autant exclure cette hypothèse, elle ne peut convaincre à elle seule  car des pays comme la Suède, pourtant soumis à cette même idéologie, ont des résultats très différents.

La deuxième explication est l'influence de l'immigration en France ou l'influence de la colonisation. De fait, la France se retrouve classée par les chercheurs de MIT dans le même groupe que les pays du Magreb. Or, culturellement ces pays sont patriarcaux et l'une des caractéristiques du patriarcat - n'en déplaise aux féministes - est l'importance donnée à la protection des femmes.

Jean-François Bonnefon (CNRS) co-auteur de l'étude explique dans l'express :"Nous avons développé un algorithme qui regroupe les pays dont les résultats sont similaires. Rapidement, nous avons obtenu trois grands groupes : Occident, Orient et Sud. Sauf que la France n'est pas dans le monde occidental", note Jean-François Bonnefon. Où se trouve-t-elle ? Dans le groupe des pays du Sud et plus précisément à côté de... La République Dominicaine, de l'Algérie, du Maroc, ou du département de La Réunion. "C'était amusant car au début les autres chercheurs ne comprenaient pas pourquoi tous ces pays étaient ensemble, heureusement qu'il y avait un Français pour leur expliquer que le point commun était que tous ces territoires sont ou ont été sous influence française !", s'amuse le spécialiste de l'école d'économie de Toulouse.

Toujours selon l'express " l'explication de ces données fera justement l'objet d'une nouvelle étude, l'équipe de Moral Machine a déjà commencé à se pencher sur ce paradoxe hexagonal. "C'est évidemment surprenant de voir la France s'écarter autant de ses voisins européens, développe Jean-François Bonnefon. Si sur certains aspects, comme le fait de sauver les plus jeunes et donc 'le maximum d'années de vie', cela peut s'expliquer par la 'rationalité française', le fait de sauver aussi systématiquement les femmes est plus énigmatique". La fameuse galanterie française, peut-être ? "

Affaire à suivre donc, même si on peut se douter que l'explication qui sera donnée sera "politiquement correct".

En attendant espérons que le législateur n'imposera le paramétrage des voitures en fonction des résultats de cette étude, sinon messieurs ne traversez jamais la route en même temps qu'une femme si des voitures autonomes circulent sur la chaussée.

Pour aller plus loin :

http://moralmachineresults.scalablecoop.org 

http://moralmachine.mit.edu