Féminisme et déclin de l’occident

Au tout début des années 2000, Boris Grebenshchikov a déclaré que l'âge du Verseau était arrivée et que, par conséquent, la restauration du matriarcat était inévitable.

La prospective politique doit-elle prendre en compte l'opinion non pas d'un politologue, ni d'un sociologue ou d'un économiste, mais d'un magicien, d'un docteur en sciences occultes et d'un visionnaire, qu'est  ce que Boris ? Je suis sûr que oui. Pour ceux qui doute, regardez à l'ouest (e.g l'occident) - le matriarcat est en train de s'imposer. Les femmes y prennent le pouvoir.

Le féminisme et le matriarcat s'imposent


Les chefs de gouvernement, les ministres et les maires de pays très influents sont de plus en plus souvent des femmes. Partout, de plus en plus de femmes entrepreneures, dirigeantes, femmes de ceci ou cela, pourvu qu'elles dirigent.


Les séries et les blockbusters hollywoodiens, ces nouveaux précheurs, veillent à imposer cette nouvelle hiérarchie, en rabaissant les hommes et en veillant à élever les femmes. Les rôles donnés aux hommes sont de plus en plus secondaires, mais les femmes  sont à chaque tour. Les hommes virils passent pour des brutes-sauvages, aux bottes de bonne-femme quand ce n'est pas des  grands-mères confiantes, qui dirigent dans ces production les services de police, les forces spéciales et même des services spéciaux entiers. Dans le dernier épisode de Star Wars, le dernier Jedi est cela va désormais de soit : une fille.

La campagne contre le harcèlement des femmes par les hommes en Occident n'est évidemment qu'a son début. La prochaine étape sera la demande des femmes d’échanger les rôles - "maintenant nous allons draguer!" Tant qu'il y aura du sexe, il faudra bien de toute façon que l'un des deux sexes prenne l'initiative.

Comme toujours, les érudits britanniques ont senti l'air du temps changer et ont adapté leur discours. Au début de l’année, un généticien de l’Université du Kent a publié un article dans lequel il prouvait que le chromosome Y «masculin» contenant le gène SRY (gêne de reproduction des caractéristiques sexuelles masculines de l’être humain) mute et devrait disparaître au cours de l’évolution. Ainsi, un ensemble de gènes, "responsables" de la naissance des garçons, disparaîtra du génome. Sous couvert d'une  terminologie scientifique feutrée, on nous annonce rien de moins que nous tous, individus du sexe "fort", sommes des mutants en voie d'extinction.

Le matriarcat est un symptôme du déclin :


Mais qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce qui se passe vraiment ?  James Brown a chanté une fois (et les filles ont chanté avec lui!): C'est un monde d'hommes. Et dernièrement, 50 Cent a chanté la même chose.

Ce monde que nous connaissons  est non seulement une invention mais aussi le produit des hommes. Imparfait certes, mais tel qu'il est. Moïse et Gautam, Shakespeare et Nabokov, Newton et Mandelbro, Saladin et Joukov, Korolev et Oppenheimer, Zvorykin et Jobs, The Beatles et Bryn ... - voilà quelques uns des créateurs du monde qui nous entoure.

Pourquoi le monde de cet homme est-il subitement pris par les femmes? Et surtout, pourquoi et vers quoi allons nous ?

Il n'y a pas de thèse établie, mais plutôt une hypothèse répandue qui voudrait que l'avénement des femmes (..) est un symptôme de déclin.

Il est difficile de juger en quoi cette hypothèse est fausse. Elle semble être facilement réfutée. Ses partisans, cependant, sont têtus et, comme ils le pensent, ils ne manquent pas d'arguments ni d'exemples.

Ainsi, Aristote a expliqué la chute de Sparte par l'influence exorbitante du sexe "faible". La population masculine a fortement diminué en raison de guerres constantes. Ainsi, une part importante de la propriété foncière et du pouvoir qu'elle donnait  a été transmis aux veuves. Plutôt que de travailler elles pratiquèrent vite l'usure et s'habituèrent aux luxe de l'argent facile, ce qui était impensable pour les fondements moraux et économiques de ce peuple autrefois ascétique et travailleur. Sparte était finie et disparue.

La conversion au christianisme d’Hélène,, la mère de l'empereur Constantin, a marqué l'effondrement de l'empire romain païen. Bientôt, l'empereur proclama Hélène comme auguste et fit de la religion d'État quelque chose qui reniait le culte de l'empereur et, par conséquent, le fondement même de son État - la Parole de Jésus dans le récit de Saül. Rome a perdu le statut de ville dirigeante, l'Empire se déplaça à l'est de Byzance, où il  a agonisé pendant plusieurs siècles et s'est lentement dissout en n'étant que la parodie de lui-même.

L'intervention active de Catherine de Médicis dans la politique de ses trois fils, les rois de France, s'est déroulée dans le contexte de l'effondrement épique de la maison des Valois.

Avec Elisabeth II, la dynastie des Tudor fut écourtée, la couronnes  passée au fils de Mary Stuart, pourtant exécutée par son ordre. Et sous la reine Victoria, la monarchie britannique a finalement perdu le pouvoir et est passée une monarchie d'apparat.

Le soi-disant "sultanat féminin" (qui a duré environ cent ans, période de domination des concubines, épouses et mères de sultans dans l'administration publique) est considéré par de nombreux historiens comme le point de rupture et le début de la dégradation des ports de la Sublime Porte.

Le dix-huitième - "siècle des femmes de salon " - avec tout son éclat extérieur, causa des dommages irréparables à l'absolutisme russe. L’époque d’Anne, d’Elisabeth et de Deux-Ekaterinbourg s’est distinguée par une succession d'intrigues de palais, par une noblesse rampante et un favoritisme de cours. Et l’impensable se produisit - l’assassinat de deux monarques,  (deux de sexe masculin bien sûr), ce qui a conduit à la désacralisation de l’autocratie puis plus tard aux bolcheviks.

Le renforcement de l'influence féminine, bien sûr, n'est pas la cause, mais le symptôme, la manifestation de la décadence. Ce n'est pas l'épouse de Nicolas II qui a ruiné l'Empire russe, pas l'épouse de Mikhail Gorbatchev - qui a ruiné l'Union soviétique, mais on fait toujours référence à  elles dans les conversations où l'on évoque les derniers jours de l'Empire et de l'Union.

Les systèmes politiques font appel aux femmes lorsqu'elles s’essoufflent après une croissance rapide et qu'elles atteignent un stade final de leur développement. Par conséquent, bien que tous les dirigeantes ne soient pas comme des bonnes-soeurs, les moyens qu'elles utilisent et leur style ressemblent généralement à ceux utilisés par ceux qui s’occupent des malades en phase terminale.


En Occident, la démocratie matriarcale remplace aujourd'hui la démocratie libérale. Le féminisme radical s'adouci pour se répandre dans les masses. Le populisme des femmes est peut-être devenu la doctrine la plus efficace pour celles qui recherchent des sommets politiques. Tous les signes du prochain "coucher de soleil" de l'Europe (ou plutôt de l'Euramérique) sont évidents.

Les hommes créés déjà le monde de demain :


Et que font les hommes pendant ce temps ? Certains se sont précipités pour servir les nouvelles dames et faire des déclarations du type "je suis féministe". Les autres gémissent et attendent. D'autres encore boivent et grignotent aussi négligemment qu'ils ont bu et mangé dans la dernière ère du Poisson.

Et seuls quelques privilégiés (ou exclus) savent que le déclin précède toujours une nouvelle phase d'expanssion. Ils ne s'occupent pas de la chute. Ils essaient de comprendre ce qui va advenir . Et ils sont occupés par le vrai métier des l’homme: ils inventent et construisent une nouvelle réalité, tandis que leurs femmes régissent la fin de règne de l’ancien monde. Ils ont transmis aux femmes ce qu’ils considéraient comme inutile: le volant d’une voiture qui ne voyageait plus et était bonne pour la casse.

Personne ne veut prendre le pouvoir sans comprendre ce qui ne va pas. Personne sauf les femmes. Ces messieurs laissent généreusement aux femmes le brexit, la crise migratoire, les ascenseurs sociaux bloqués, les bulles financières, les krach boursiers, le déclassement des classes moyennes, un monde multipolaire imprévisible qui reprend la course aux armements.

Les femmes ont grimpé aux sommets d'une structure politique qui s'écroule. Les hommes sont descendus d'un niveau et grouillant là, derrière les fronts du matriarcat, à l’arrière et dans le sous-sol, ils sont occupés à regrouper leurs forces et à réévaluer leurs valeurs.

Ils créent des projets sans précédent pour l'avenir: économie numérique  encline à l'inhumanité ... une guerre novatrice et meurtrière comme jamais ... transforment  les pirates informatiques et autres criminels du réseau en classe dominante comme l'aristocratie s'est développée dans la société pré-soviétique et en Amérique avec des "barons-voleurs" ... de nouvelle doctrine religieuse et système politique et économiques  fonctionnant avec de l'intelligence artificielle ... .

En fait demain tout aura à nouveau été fabriqué par l'homme, fabriqué par un homme, littéralement un mâle. Donc, pas forcément amusant ni ennuyeux.

Dans chaque famille, il arrive parfois qu'unedifficulté quotidienne place le mari dans une impasse. Après s'être disputé avec sa femme, avec ses enfants, voir avec lui-même et n'ayant rien obtenu, il se rend dans une autre pièce pour se calmer. Dans la famille un matriarcat de quelques instants s'installe. Le mari, qui a fumé une cigarette seul et qui a fait trente pompes revient, comme si rien ne s'était passé, pour le dîner. L'ordre classique est restauré. Et la vie continue. Mais quelque chose a changé pour toujours.

La même chose se produit à l'échelle planétaire. L'humanité est en difficulté. Les mères prennent les commandes. Mais les pères reviendront avec un nouveau monde, avec de nouveaux jouets pour tous.

PS : (..) Notre patrie bénie, jusqu'ici affectée très légèrement par le féminisme. Nous sommes soit en retard sur tout le monde, soit au contraire en avance sur tout le monde. Cette incertitude nous indique la seule stratégie de comportement possible en cas de rébellion de femmes. La stratégie de Quintus Fabius Cunctator et Barclay de Tolly  : retarder et esquiver. Et aussi l'amour.

Texte de Vladislav Surkov - Publié en février 2018 dans ruspioner.ru - Traduit du russe.